Quel type de machine choisir ? Compression ou absorption ?


Machine à compression.
Le travail mécanique, pour passer le gaz de la pression BP à la pression HP, est fourni par le compresseur. Ce dernier utilise généralement un moteur électrique (des moteurs gaz existent pour des machines de forte puissance)
Le COP, définit comme le rapport entre la puissance chaude restituée et la puissance électrique absorbée, est compris entre 3 et 6 (suivant les caractéristiques de la machine et les régimes de fonctionnement). Pour un COP de 4 cela signifie que lorsque 4 kWh de chaud sont fournis par la PAC, 1 kWh électrique a été consommé et 3 kWh ont été puisés dans le réservoir.


Machine à absorption.
Le travail mécanique, pour passer le gaz de la pression BP à la pression HP, est fourni par l'ensemble absorbeur/échangeur/générateur. Une source de chaleur est utilisée (le plus souvent la combustion de gaz)
Le COP, définit comme le rapport entre la puissance chaude restituée et la puissance chaude fournit au générateur est beaucoup plus faible, compris entre 1 et 1,8 (suivant les caractéristiques de la machine et les régimes de fonctionnement). Pour un COP de 1,33 cela signifie que lorsque 4 kWh de chaud sont fournis par la PAC, 3 kWh de chaleur ont été nécessaire au générateur et 1 kWh ont été puisés dans le réservoir.

Si les COP sont très différents entre ces 2 types de machines, les coûts d'exploitation ne sont cependant pas si différents. En effet le coût du kWh de gaz est beaucoup plus faible que celui du kWh électrique.
Le bilan carbone n'est pas facile à comparer, il varie suivant le mode de production du kWh électrique.

Le choix du type de machine à une grande importance pour le dimensionnement du réservoir. Le réservoir sera toujours beaucoup plus petit avec une machine à absorption.


Une machine à absorption couplée au système SolarEis peut être très interesante en été lorsqu'il faut refroidir. En effet la source de chaleur qui alimente le générateur peut être les panneaux solaires qui servent au chauffage et à la régénération en hiver. L'appoint pouvant être assuré par une chaudière lorsque l'ensoleillement n'est pas suffisant.
On a alors un refroidissement gratuit et des émissions de CO2 nulles pendant une partie de l'été.

Schéma de fonctionnement d'une machine à compression
Schéma de fonctionnement d'une machine à absorption